100 197 visites 3 visiteurs

Altkirch Épinal au défi !

15 janvier 2018 - 19:43

C'est la reprise du championnat de France de nationale 1 ce samedi soir 13 janvier (20 h 30 à La Palestre) pour les féminines de l'US Altkirch qui reçoivent leurs homologues d'Épinal. Elles peuvent compter sur leur meilleure buteuse, Amelia Busuioceanu.

Née en 1981, la joueuse roumaine a longtemps évolué dans les meilleurs clubs nationaux de son pays. Avant d'arriver en France et de partager son expérience dans des clubs comme Brest ou Yutz. Pour la seconde année consécutive, elle est à l'US Altkirch.

Tant aux entraînements qu'aux matchs, elle sait se faire entendre en dirigeant sa défense et sait se montrer efficace en attaque. Avec 68 buts lors des huit premières journées de championnat, elle est tout simplement la meilleure buteuse des trois poules de nationale 1 réunies. « Je suis comme ça. J'ai toujours joué de cette manière. Le hand est un sport collectif. Il faut encourager, aider, conseiller ses coéquipières. J'aime courir, marquer, jouer au handball », résume Amelia Busuioceanu. Pour autant, elle explique ne jamais regarder les feuilles de matchs. eCe "titre" de meilleure buteuse n'est pas mon objectif. C'est Fanny Simon qui, la première, me l'a annoncé. Ensuite, j'ai lu les journaux et regardé les statistiques sur le site de la fédération. Mais, ce n'est pas cela qui est important. La priorité, c'est le collectif. Il faut que nous progressions toutes ensemble », ajoute la joueuse roumaine.

Un avenir professionnel

Elle se plaît à Altkirch et dans son équipe. Même si elle reconnaît qu'il n'était pas acquis à l'avance qu'elle prolonge son bail d'une saison supplémentaire. « C'est une personne qui m'a fait rester ici et qui fait que je me sente bien. Il s'agit de Cyril, mon compagnon. J'ai aussi beaucoup réfléchi vis-à-vis de mon fils David notamment », dit Amélia Busuioceanu. Passionnée, elle se voit encore jouer quelques saisons au handball. « Je suis attachée à Altkirch. J'apprécie l'équipe, l'entraîneur, le club et notamment les filles de la "deux" et tout l'environnement du club. Mais, ma priorité est de préparer mon avenir professionnel. Si je trouve quelque chose d'intéressant et de solide, je compte bien rester dans le secteur. Mais, je me répète, il faut avant tout que je pérennise ma vie professionnelle. Concernant l'équipe une, c'est une équipe en formation où tout le monde à sa chance. Robert Pallaro est exigeant. À ce niveau, c'est normal », rappelle Amelia Busuioceanu.

De la hargne

Elle entraîne également l'équipe des moins de 13 ans filles. « Un groupe sympa qui progresse même si c'est parfois compliqué. Elles sont dans une bonne dynamique actuellement », poursuit la joueuse roumaine qui sera sur le terrain samedi soir.

« Nous pouvons faire un résultat. Pour y parvenir, il faut que tout le monde soit motivé et avoir de la hargne, de la motivation, sans se décourager dès la première difficulté », conclut Amelia Busuioceanu.

Jean-Michel Hell © Dna, Samedi le 13 Janvier 2018 - Tous droits de reproduction réservés

 

Commentaires

  Équipes Pts J G Nuls P Buts + Buts - Diff
1 ACHENHEIM TRUCHTERSHEIM 63 22 20 1 1 645 520 125
2 METZ HANDBALL 59 22 18 1 3 650 493 157
3 LE POUZIN HB 07 58 22 18 0 4 652 509 143
4 PALENTE BESANCON HANDBALL 54 22 15 2 5 620 545 75
5 ES BESANCON FEMININ 47 22 12 1 9 612 588 24
6 STRASBOURG ASPTT 44 22 11 0 11 630 637 -7
7 EPINAL HB 38 22 8 0 14 580 618 -38
8 LA MOTTE SERVOLEX HB 37 22 7 1 14 523 557 -34
9 HANDBALL ST ETIENNE METROPOLE 42 33 21 6 0 15 533 600 -67
10 US ALTKIRCH 32 22 5 0 17 611 705 -94
11 VAL D'ORGE HB FEMININ 30 22 3 2 17 515 619 -104
12 CERCLE DIJON BOURGOGNE 22 21 4 0 17 527 707 -180