89 917 visites 1 visiteur

Livia Welté : « L’US Altkirch est un club très accueillant »

11 octobre 2017 - 11:58

Livia Welté effectue sa troisième saison à l’US Altkirch. Elle fêtera son 23e anniversaire en février prochain. Pour le site internet et le compte facebook du club, elle a accepté de livrer ses impressions sur ce début de saison. Le sien et celui de son équipe. Mais, également de nous donner sa vision sur l’USA.

 

Pour commencer, comment trouves-tu le club de l’US Altkirch ?

 

Livia Welté : C’est un club très accueillant. Tout le contraire des rumeurs qu’il peut y avoir et venant de l’extérieur. Nous avons un staff qui est là pour nous aider, au quotidien, pour tout et n’importe quoi. Personnellement, depuis mon arrivée à Altkirch, j’ai pu faire de belles rencontres. Au club évidemment et dans mon équipe. Cela permet d’évoluer sereinement et de progresser individuellement et collectivement.

 

Précisément, comment juges-tu ton évolution sportive ?

 

Livia Welté : J’ai eu une première saison d’adaptation. Il m’a fallu comprendre ce que mon entraîneur, Robert Pallaro, voulait et attendait de moi. Là, c’est bon. Je me sens bien. Comme mes coéquipières, j’essaye de donner le meilleur. On bosse pour un collectif. Par le passé, j’ai bien évidemment eu des périodes de doute. Mais, nous avons la chance d’avoir un coach qui a également une oreille « hors hand ». Il nous soutient et nous aide à ne jamais baisser les bras.

 

Tu dresses un portrait de Robert Pallaro flatteur, positif…

 

Livia Welté : Oui. Il peut gueuler pendant un entrainement ou un match. Mais, cinq minutes après, c’est quelqu’un d’autre. Il est passé à autre chose. Samedi dernier par exemple contre Saint-Etienne. Je n’ai pas réalisé une bonne entame de match. Je suis sortie. Il m’a parlé. Je suis revenue en deuxième mi-temps et j’ai pu donner le meilleur sans me braquer. Sans un bon entraîneur, je n’aurais pas été capable de faire cela.

 

Evoluer en nationale 1, c’était ton objectif ?

 

Livia Welté : Quand je suis venue à Altkirch, l’équipe était déjà en nationale 2. Elle avait des ambitions. Mais, cette accession est arrivée plus vite que prévue. Alors, oui, bien évidemment, j’ai envie de jouer à un tel niveau. Même si c’est un changement de rythme au quotidien. Désormais, la semaine est rythmée par les cours, les entraînements et les matchs. Il y a des concessions à faire dans nos vies privées. Mais, je le fais avec plaisir évidemment. Je suis en seconde année d’éducateur spécialisé. Actuellement, je suis en cours à Mulhouse. Mais, à compter du mois de décembre, je vais être en apprentissage dans un établissement spécialisé à Wintzenheim. Ce sera un autre rythme. Mais, je n’ai aucun doute. Je vais réussir à gérer.

 

Revenons à l’équipe. Vous êtes actuellement 4e. C’est un très bon début de saison…

 

Livia Welté : « Je suis dans une équipe au top. Nous discutons beaucoup ensemble, davantage que les années précédentes. Robert Pallaro est ouvert à nos demandes. Nous savons qu’à l’issue de cette saison, aucune équipe ne sera rétrogradée. Consciemment ou pas, nous jouons donc libérées. Nous préparons aussi, dès cette année, la saison prochaine. Il faut continuer à jouer de cette façon. En tout cas, cela fait plaisir d’être sur cette dynamique. Il y a de la rigueur, du plaisir, de la joie. Nous gérons cela car, surtout, nous sommes soudées.

 

Et les tribunes de La Palestre sont bien remplies pour vous voir et vous soutenir.

 

Livia Welté : Nous en avons bien conscience. C’est une force. Cela fait du bien d’avoir un tel soutien. Cela fait également plaisir de voir les gens venir nous parler à la fin des rencontres. Ils nous donnent leurs propres ressentis. Oui, vraiment, un grand merci à toutes et à tous.

 

Pour terminer, as-tu un message à faire passer à tes coéquipières par le biais de cette interview ?

 

Livia Welté : Je leur fait passer un message tous les jours (rires). Elles sont au top. Continuons comme cela. Elles sont pour moi une seconde famille.

 

Propos recueillis par Jean-Michel Hell

Commentaires

  Équipes Pts J G Nuls P Buts + Buts - Diff
1 ACHENHEIM TRUCHTERSHEIM 48 17 15 1 1 478 401 77
2 LE POUZIN HB 07 47 17 15 0 2 499 383 116
3 METZ HANDBALL 44 17 13 1 3 493 377 116
4 PALENTE BESANCON HANDBALL 39 17 10 2 5 456 408 48
5 ES BESANCON FEMININ 37 17 10 0 7 475 453 22
6 STRASBOURG ASPTT 35 17 9 0 8 495 496 -1
7 EPINAL HB 31 17 7 0 10 451 464 -13
8 HANDBALL ST ETIENNE METROPOLE 42 29 17 6 0 11 432 482 -50
9 US ALTKIRCH 27 17 5 0 12 477 530 -53
10 LA MOTTE SERVOLEX HB 26 17 4 1 12 387 442 -55
11 VAL D'ORGE HB FEMININ 22 17 2 1 14 400 482 -82
12 CERCLE DIJON BOURGOGNE 16 17 3 0 14 437 562 -125