89 917 visites 1 visiteur

ARTICLE PARU DANS LES PAGES SPORTS DES DNA CE VENDREDI 29 SEPTEMBRE 2017 ET DEMAIN SAMEDI DANS L'ALSACE.

29 septembre 2017 - 16:24

Alison Ferlay-Bacout : « Jouer sur nos valeurs »

Ce dimanche 1er octobre (16h, salle de la Montagne Verte), les féminines de l’US Altkirch disputent le second tour de la coupe de France chez les voisines de Colmar Centre Alsace pour un derby qui promet. Un match un peu particulier pour Alison Ferlay-Bacout, formée au club de la Préfecture du Haut-Rhin et qui joue dans le Sundgau pour la troisième saison consécutive.

Agée de 20 ans et domiciliée à Mulhouse où elle est étudiante en première année dans une école d’éducateur spécialisé, Alison Ferlay-Bacout partage son temps entre ses études et le handball. « J’ai choisi cette orientation car elle me permet de travailler avec un public différent. Je touche au milieu de la protection de l’enfance, du handicap, de l’insertion. Cela me permettra d’exercer une profession qui consiste à favoriser et à tendre vers l’autonomie de la personne. Ma mère et ma grand-mère ont également exercé. Et cela permet de faire un lien avec le sport car ce métier nécessite un travail d’équipe », explique Alison Ferlay-Bacout. Un rapport évident avec le handball qu’elle pratique depuis l’âge de 6 ans. Jusqu’à ses 18 ans, elle a évolué à Colmar, dans cette salle de la Montagne Verte qu’elle va retrouver dimanche. « Ce sera un match comme un autre. C’est quand-même la troisième saison que je suis à Altkirch. Et, surtout, ce ne sera pas la première fois dimanche que je vais rejouer à Colmar sous le maillot de l’USA », souligne la jeune femme.

« Je ne regrette rien »

Elle ne se met aucune pression supplémentaire. Même si elle est reconnaissante vis-à-vis de son club formateur. « J’ai appris les bases du handball à Colmar. J’ai eu de très bons entraîneurs comme Annabelle Steib, Jean-Marc Hecky et Eric Wilhelm. J’ai progressé, gravi des échelons. Cela a été une belle histoire. Je ne regrette rien. Et surtout pas mon choix d’être venue à Altkirch. C’est également une belle histoire », ajoute Alison Ferlay-Bacout. Elle pense en premier lieu, évidemment, à cette accession en nationale 1 et à ce début de saison intéressant. « A Altkirch, les objectifs sont différents. Il y a davantage d’exigences. La N1 demande beaucoup d’engagement personnel. Du coup, le handball est devenu très important. Les objectifs ne sont plus les mêmes. Nous avons, par exemple, effectué une très grosse préparation physique cet été. Et là, en ce début de championnat, on est dans une bonne dynamique. Mais, on bosse pour cela à raison de quatre entraînements par semaine », précise Alison Ferlay-Bacout. Même si les premiers signes de fatigue sont déjà présents, la jeune femme profite de sa passion tout en débutant son apprentissage professionnel. On là retrouvera sur le terrain pour gagner ce derby avec ses coéquipières de l’USA. « Nous nous entendons bien. Il y a de la vie entre nous. Il faut jouer dimanche comme les autres week-ends. Sur nos valeurs. Nous n’allons pas à Colmar la fleur au fusil. Nous voulons montrer ce que nous savons faire ». Rien de plus, rien de moins…

Commentaires

  Équipes Pts J G Nuls P Buts + Buts - Diff
1 ACHENHEIM TRUCHTERSHEIM 48 17 15 1 1 478 401 77
2 LE POUZIN HB 07 47 17 15 0 2 499 383 116
3 METZ HANDBALL 44 17 13 1 3 493 377 116
4 PALENTE BESANCON HANDBALL 39 17 10 2 5 456 408 48
5 ES BESANCON FEMININ 37 17 10 0 7 475 453 22
6 STRASBOURG ASPTT 35 17 9 0 8 495 496 -1
7 EPINAL HB 31 17 7 0 10 451 464 -13
8 HANDBALL ST ETIENNE METROPOLE 42 29 17 6 0 11 432 482 -50
9 US ALTKIRCH 27 17 5 0 12 477 530 -53
10 LA MOTTE SERVOLEX HB 26 17 4 1 12 387 442 -55
11 VAL D'ORGE HB FEMININ 22 17 2 1 14 400 482 -82
12 CERCLE DIJON BOURGOGNE 16 17 3 0 14 437 562 -125